Cnam - Formation - Sécurité des réseaux - RSX112

Conservatoire national des arts et métiers

Sécurité des réseaux - RSX112

  • 6 ECTS
  • Informatique

Objectifs pédagogiques

Ce cours présente les principaux aspects de la sécurité des réseaux. Il présente les problèmes généraux de sécurité (confidentialité, intégrité, disponibilité, authentification et contrôle d’accès, non-répudiation), les solutions-types connues pour ces problèmes et leur mise en œuvre dans l'architecture Internet.

Public

Ce cours s'appuie sur des connaissances de base en programmation, en systèmes informatiques et en réseaux. Pour s'inscrire les élèves doivent posséder un niveau de connaissances correspondant à la réussite des deux premières années de licence L1 et L2, du DUT informatique ou du diplôme d’établissement Analyste programmeur/Technicien développeur (DPCT) Cnam.

Il est conseillé de suivre ou d'avoir suivi l'unité d'enseignement NFA009, UTC505 ou RSX101.

Compétences

  • Comprendre les problématiques de sécurité.
  • Gérer les risques liés aux technologies de l’information.
  • Déployer les solutions techniques adaptées en fonction des contraintes de confidentialité, d’intégrité et de disponibilité des applications en entreprise.

Contenu de la formation

0) Introduction à la sécurité et à la gestion des risques informatiques (normes ISO 27000)

1) Primitives cryptographiques :

  • Générateurs de nombres aléatoires cryptographiquement forts
  • Approches historiques : codage, stéganographie, chiffrement
  • Principe de Kerckhoffs
  • Taxinomie des techniques de cryptanalyse. Exemple d’attaque sur la carte à puce via l’horloge.
  • Indice de coïncidence de Friedman
  • Algorithmes historiques : César, Vigenère, Playfair, ADFGVX, Enigma.
  • Sécurité inconditionnelle de l’algorithme du masque jetable (chiffre de Vernam)
  • Théorie de l’information de Shannon et conséquences sur la sécurité des algorithmes
  • Théorie de la complexité de Turing, et notion de sécurité calculatoire. Problèmes NP-complets.
  • Sécurité sémantique, indistinguabilité des cryptogrammes et non-malléabilité
  • Chiffres symétriques : en continu (A5/1, RC4, ChaCha20), par blocs (DES, AES) et leurs modes opératoires (ECB, CBC, CTR)
  • Intégrité et codes d’authentification de messages (MACs)
  • Mise à niveau arithmétique : relation de congruence modulo n, division euclidienne, PGCD, PPCM, algorithme d’Euclide, relation de Bézout, théorème des restes chinois, indicatrice d’Euler
  • Cryptographie à clé publique : sac-à-dos, RSA, bourrage OAEP, Diffie-Hellman, courbes elliptiques. Non-répudiation et signatures digitales.
  • Fonctions de hachage cryptographique : attaque des anniversaires, constructions de Merkle-Damgård (MD5, SHA1 et 2), construction HMAC RFC2104, fonctions éponge (SHA3).
  • Infrastructures de gestion de clés : certificats X.509 v3, autorités de certification, déploiement en double paire de clés et séquestre de clés privées, révocation (CRL, OCSP RFC6960).
    TP consistant à déployer une autorité de certification, activer le chiffrement sur un serveur web (HTTPS) et sur le courrier électronique (S/MIME).
  • Applications de la théorie quantique et conséquences sur la sécurité des cryptosystèmes : algorithmes de Shor et de Grover.

2) Contrôle d’accès et sécurité de l’information :

  • Authentification : par mot de passe (techniques de stockage : hachage et sel), biométrie (empreintes digitales, reconnaissance de l’iris), et par objet transporté (jeton, carte à puce…). Authentification forte à plusieurs facteurs.
  • Autorisation : contrôle d’accès par liste (ACL) ou capacité.
  • Modèles de sécurité hiérarchiques (Bell-LaPadula, Biba…) et à compartiments. Exemples avec SELinux et Windows 10. Politiques discrétionnaires et obligatoires.
  • Classification CIA (FIPS 199, ISO 27000) : échelle d’impact et mesures de sécurité
  • Contrôle d’accès à base de rôles. Principe de séparation des tâches et du moindre privilège.
  • Gestion des comptes génériques et des accès privilégiés
  • Canaux cachés : exemple avec Covert_TCP
  • Contrôle d’inférence dans les bases de données statistiques

3) Disponibilité et sûreté de fonctionnement :

  • Défaillances, MTBF et MTTR.
  • Norme ANSI/TIA-942 et niveaux de disponibilité d’un DataCenter
  • Disponibilité des serveurs
  • Fiabilisation et virtualisation du stockage local : RAID, gestion des volumes logiques
  • Centralisation et optimisation du stockage : réseaux SAN (Storage Area Networks), protocoles SCSI, Fibre Channel, storage tiering, thin provisioning, over-subscription et thin persistence. Déduplication niveau bloc. World-Wide Names, Zoning FC et LUN masking. SAN fabrics, chemins multiples et ALUA. Évolutions FCoE et iSCSI.
  • Redondance réseau en couche liaison : LACP IEEE 802.3ad, extensions multi-commutateurs (virtual PortChannels) ou mode actif/passif. Gestion des boucles en présence de VLANs avec Multiple Spanning Tree 802.1q
  • Temps de rétablissement (RTO)
  • Haute disponibilité : cluster physiques HA et virtualisation des serveurs (‘compute’) : impact sur les licences
  • Plan de reprise et de continuité d’activité : perte de données maximale admissible (RPO)
  • Réplication des données entre SAN, synchrone (réseaux métropolitains) ou asynchrone
  • VLANs étendus entre DataCenters, virtualisation réseau (VXLAN) et Overlay Transport Virtualisation

4) Protocoles de sécurité

  • Primitives élémentaires des protocoles d’authentification : Challenge/Response, nonces, authentification mutuelle, confidentialité future, estampilles temporelles
  • Authentification basée sur le protocole TCP et attaque par prédiction des numéros de séquence. Exemple avec le protocole de courrier électronique (SMTP).
  • Protocoles de preuve à divulgation nulle de connaissance : transcription, simulateur. Exemples avec les isomorphismes de graphes, les circuits hamiltoniens et le protocole Feige-Fiat-Shamir. Parallélisation des itérations.
  • Sécurité en couche transport : Secure Sockets Layer/Transport Layer Security (SSL/TLS)
  • Sécurité en couche réseau : IPsec: IKE, AH/ESP
  • Sécurité en couche applicative : Kerberos (Active Directory): KDC, tickets maîtres (TGT) et ressources.
  • Sécurité en couche liaison : architecture du GSM. Itinérance, authentification et confidentialité. Evolutions 3G/4G.

Bibliographie

Bruce Schneier 'Cryptographie appliquée' , Thomson Publishing, Paris 1995
Bruno Martin 'Codage, cryptologie et applications', Presses polytechniques et universitaires romandes 2004
Niels Ferguson , Bruce Schneier 'Cryptographie en pratique', Wiley 2003, Vuibert 2004
Stéphane Natkin 'Les protocoles de sécurité de l'Internet', Dunod, 2002

Cette UE apparaît dans les diplômes et certificats suivants :

Titre RNCP Niveau 6 Concepteur en architecture informatique parcours Réseaux et systèmes - CPN8401A
Diplôme d'ingénieur Spécialité informatique parcours Informatique, réseaux, systèmes et multimédia - CYC9104A
Certificat de compétence Administrateurs de machines en réseaux - CC0400A
Certificat de compétence Analyste en cybersécurité - CC13800A
Diplôme d'ingénieur Spécialité Télécommunications et réseaux (TR) - CYC9700A
Diplôme d'établissement Responsable opérationnel en télécommunications et réseaux - DIE3000A
Master Sciences, technologies, santé mention réseaux télécommunication parcours Systèmes de télécommunications mobiles - MR14601A

Ce cours se déroule une fois par semaine pendant un semestre dans le centre d'inscription. Les cours programmés en soirée ont lieu de 18h30 à 21h30.

 

Centre(s)
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Foad
BoulogneS2-
Cergy-PontoiseS1-
EvryS2-
FOD Ile-de-FranceS1-
NanterreS1-
Noisy-le-GrandS2-
Saint-DenisS2-
VersaillesS2-

Informations de planning données à titre indicatif sous réserve de modification

Légende :

S1 : premier semestre, il s'étend de fin septembre/début octobre à fin janvier/début février (dates indicatives, renseignez-vous auprès de votre centre).
S2 : second semestre, il s'étend de fin février/début mars à début juillet (dates indicatives, renseignez-vous auprès de votre centre).
A : annuel (il s'étend de fin septembre/début octobre à début juillet (dates indicatives, renseignez-vous auprès de votre centre).)
: cours du soir, les cours commencent le plus souvent à 18 h 30 dans les centres
: cours hybride, cette modalité mixe des cours en présentiel (en cours du soir ou en journée) et des cours en ligne
: cours en journée, se renseigner auprès du centre pour connaître les horaires
: cours en ligne, les cours sont diffusés sous forme de séances numériques via une plateforme d'E-learning animées et tutorées par un enseignant. Des regroupements peuvent être proposés.
: cours en ligne hybride régional, cette modalité mixe des cours en ligne tuteurés et des regroupements en présentiel obligatoires
: cours à distance organisés par un autre centre Cnam régional* les cours sont diffusés sous forme de séances numériques via une plateforme d'E-learning animées et tutorées par un enseignant


*Pour vous inscrire aux cours en ligne organisés par un autre centre régional Cnam, vous devez contacter soit l’un de nos centres de formation, soit directement le service FOD du Cnam Ile-de-France. Attention, ces unités d’enseignement ont des tarifs spécifiques.

Pour les cours situés à PARIS, les informations fournies sont indicatives, vous devez impérativement consulter le planning détaillé sur le site du Centre Cnam Paris : cliquez-ici

FAQ

Questions - Réponses

Le Conservatoire national des arts et métiers est un établissement public d'enseignement supérieur placé sous la tutelle du Ministère de l'Éducation Nationale et de la Recherche.

Il propose des parcours de formation s'adaptant au rythme de chaque auditeur qui peut suivre ses cours le soir, le samedi matin ou à distance sur Internet.

L'offre de formation, riche et diversifiée, permet d'acquérir un diplôme, un certificat ou simplement de développer ses compétences.

Le Cnam s'adresse à tous les adultes qui désirent :

  • obtenir un diplôme en suivant des cours de niveau Bac à Bac + 5
  • obtenir un certificat afin d'acquérir une qualification professionnelle
  • compléter, approfondir ou actualiser ses connaissances, à la carte

En Ile-de-France, 12 lieux de formation vous accueillent pour vous aider à choisir et organiser votre parcours de formation et naturellement vous inscrire dans le centre de votre choix.

Aucun diplôme n’est exigé pour préparer un titre RNCP III (Bac+2) ou un diplôme d’établissement.

La préparation d’une licence nécessite d’être titulaire d’un baccalauréat, celle des titres RNCP II (Bac+4) ou d’un diplôme d’ingénieur d’avoir obtenu un Bac+2.

Un cycle de remise à niveau est conseillé pour les auditeurs qui reprennent leurs études après une interruption.

Un diplôme Cnam s’obtient par la validation des UE le constituant, crédits d’expérience professionnelle et parfois la rédaction d’un rapport d’activité ou d’un mémoire de fin d’études.

Pour en savoir plus : prenez contact avec un conseiller pédagogique du Cnam Ile-de-France, proche de votre travail ou de votre domicile

Le Cnam offre la possibilité de préparer, à son rythme, un diplôme, un titre ou un certificat, allant de Bac + 1 à Bac + 5.

Parcourez nos thèmes de formation :

Le Cnam inscrit son offre de formation dans un contexte international d’harmonisation des diplômes et propose notamment, à l'image des universités, une organisation des études en Licence, Master, Doctorat.

Les formations sont regroupées en domaines de formation. Pour chaque domaine de formation, trois cycles sont proposés :

  • Licence : Bac+3
  • Master : Bac+4
  • Doctorat : Bac+8

Chacun de ces cycles débouche sur un diplôme national, reconnu dans l'espace européen.

Les formations et diplômes du Cnam sont composés de cours appelés UE ou unités d'enseignement.

Ces UE sont cumulables pour :

  • vous spécialiser et acquérir rapidement des compétences nouvelles en préparant un certificat
  • vous engager dans une formation diplômante
  • composer votre formation à la carte, sans objectif de diplôme ni de durée.

Dans nos centres  : Rendez-vous dans un de nos centres franciliens pour rencontrer nos conseillers pédagogiques, bâtir votre projet de formation et procéder à votre inscription.

Contactez-nous

En ligne  : Vous pouvez vous inscrire directement en ligne à partir de notre site

Rechercher une Unité d'enseignement (cours du soir, en journée ou en ligne)

A noter : l'inscription en ligne est réservée à un public averti. Pour une première inscription, il est recommandé de rencontrer un conseiller pédagogique.

Le choix des UE dépend de l’objectif de formation.

Certaines formations (diplômantes ou certifiantes) imposent un parcours précis et la capitalisation d’UE prédéfinies.

 

Si votre objectif est d’acquérir des connaissances, vous pouvez choisir vos UE à la carte. Vous construirez ainsi une formation plus courte et mieux adaptée à vos besoins.

A noter : la nécessité de valider certaines UE et leurs bases indispensables pour progresser vers d'autres UE.

Selon votre disponibilité. A titre d'exemple, un rythme de 4 à 6 UE dans l'année, soit 2 à 3 par semestre est raisonnable et assez dense.

Il s'agit du système européen de transfert de crédit ou European Credit Transfer System.

A chaque diplôme correspond un volume précis de crédits ECTS : 180 crédits pour la Licence, 120 crédits pour le Master après la Licence.

Les crédits facilitent la souplesse entre les parcours et la mobilité.
Ils sont cumulables, donc définitivement acquis, et transférables d'une université à l'autre, en France et en Europe.

Le coût de la formation dépend du nombre d’UE suivies et du nombre de crédits que valident ces UE.

A chaque UE, correspond un nombre de crédits (généralement de 3 à 12 crédits).

Chaque formation diplômante ou certifiante, regroupe plusieurs UE.

Les droits d’inscription par année universitaire sont de 170€ et le prix des UE varie entre 42€* et 168€* par semestre.

Le coût de la formation dépend du nombre d’UE suivies et du nombre de crédits que valident ces UE.

* tarifs applicables au 17/06/2019

Pour en savoir plus sur votre projet de formation, sur les possibilités de financement, prenez contact avec un conseiller pédagogique

Contactez-nous

L'ENF (Espace Numérique de Formation) est le portail d'accès vous permettant de vous identifier pour accéder à vos cours qui se trouvent sur la plateforme d'apprentissage en ligne Moodle du Cnam. L'ENF vous permet également, de gérer votre scolarité, comme retrouver vos notes, consulter les messages des enseignants, etc. L'adresse du site de l'ENF est la suivante : https://lecnam.net

Ce dispositif permet d'obtenir une partie ou la totalité d'un diplôme du Cnam.

  • La totalité de votre expérience professionnelle compte : activités non salariées, bénévoles, etc.
  • Il faut avoir au moins 1 an d'expérience en relation avec le diplôme envisagé

A noter : un dossier de V.A.E. consiste à rassembler les preuves de l'expérience acquise par le/la candidat(e) durant sa vie professionnelle et personnelle et d'en démontrer le lien direct avec le contenu des UE ou du diplôme visé(es).

Après vérification et évaluation du dossier constitué, un jury se prononce sur la demande de validation.

Le Registre national des certificats professionnels ou RNCP regroupe l’information sur tous les titres professionnels et diplômes en France.

L'objectif est de rendre plus lisibles et comparables les diplômes des pays européens et à terme de faciliter l’accès à l’emploi, la gestion des ressources humaines et la mobilité professionnelle.

Le Cnam offre aux salariés et aux demandeurs d’emploi, la possibilité de se former tout au long de la vie.

Chacun peut préparer à son rythme l’un des diplômes, titres ou certificats proposés.

Dans ce contexte, tout est conçu pour suivre sa formation de façon continue ou discontinue :

Chaque UE validée par un examen est valable à vie.

En cas de déménagement, vous pouvez poursuivre vos études dans un autre centre Cnam présent en France ou même à l’étranger, dans l’un des quarante pays partenaires. Vous avez aussi la possibilité de suivre des cours à distance sur Internet.

À partir de votre situation présente, cet outil vous permet de faire le point sur vos compétences professionnelles et personnelles et sur vos motivations

Le bilan de compétences permet de les identifier, les valoriser et construire votre projet professionnel.

Il s'adresse à toute personne justifiant d'au moins 5 ans d'expérience professionnelle dont un an en entreprise.

Certains centres Cnam sont agréés FONGECIF en Île-de-France.

  • Les données personnelles collectées sont destinées au CNAM Ile-de-France qui est autorisé à les conserver en mémoire informatique à des fins de gestion pédagogique dans le cadre de l’exécution d’une mission d’intérêt public. Ces informations ne seront pas transmises à des tiers hors du CNAM. Conformément à la loi en vigueur, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification, d’opposition, de limitation et de suppression des données vous concernant et d’un droit à la portabilité de ces données. Pour exercer vos droits, adressez-vous au Responsable des Systèmes d’Information par courriel (contact@cnam-iledefrance.fr) ou par lettre adressée à : ARCNAM Ile-de-France, 9 cour des petites écuries 75010 Paris.
  • Choississez une modalité, un semestre et un centre parmi les cours disponibles à l'inscription en ligne.
  • Ajoutez l'unité au panier
  • Cliquez sur "voir le panier" et laissez vous guider !

Début des cours :

  • IDF : 1er Sem. et annuel  : 01/10/19 - 2ème Sem. : 01/03/20
  • PARIS : 1er Sem. et annuel  : 23/09/19 - 2ème Sem. : 10/02/20
L'inscription en ligne n'est actuellement pas ou plus disponible pour cette UE pour ce semestre ou cette année.

Région Ile-de-France

A propos

L’objectif principal du Cnam Ile-de-France est de permettre aux franciliens de se former tout au long de la vie. Il accompagne ainsi chaque année, plus de 8 800 adultes dans la construction de leur projet professionnel, en partenariat avec la région Ile-de-France.

En savoir plus

 

FacebookTwitterLinkedIn