Conservatoire national des arts et métiers

Vous êtes ici

Formation Licence Psychologie du travail et clinique du travail

obtenir un diplôme et valider des compétences

Sciences humaines et sociales (SHS), mention sciences sociales, Psychologie du travail et clinique du travail

Code diplôme : 
LG038p3
Crédits : 

60 ECTS*

Niveau d'entrée : 
Cours : 

Le soir, en ligne, le samedi matin ou en journée

Début des cours : 26 septembre 2016
Inscription : Sept. / Oct. et Janv. / Mars
Conseil pour réussir : 2 à 3 Cours maximum par semestre

Public concerné et conditions d'accès

L'accès en L1 s'effectue avec un Bac ou avec un DAE, une Capacité en Droit, un diplôme de niveau IV, une VAP 85.
Pour accéder en L3 avec un Bac+2 ou 120 crédits acquis dans un cursus de licence SHS, il est nécessaire de valider :
- PST001, PST002, PST003, PST004 ;
- Ou d'être en mesure de donner des preuves que ces contenus d'enseignement ont été validés par d'autres instances académiques (hors Cnam).

Objectifs pédagogiques

Les objectifs pédagogiques sont définis au regard du titre de niveau I de Psychologue du travail. Ils sont de trois ordres :
1) Garantir une formation en psychologie générale à partir de trois ancrages sous-disciplinaires :
i) la psychologie sociale et des organisations ;
ii) la psychologie clinique ; et,
iii) la psychologie cognitive et la psychologie du développement cognitif.
2) Assurer la formation théorique spécialisée en psychologie du travail (psychodynamique du travail ; clinique de l'activité ; langage, activité et développement et le psychologue, le travail et l'emploi).
3) Initiation R.H., neurophysiologie du travail, sociologie du travail et de l'emploi par cycle au choix.

Compétences acquises

Il n'y a pas de métiers de référence pour la licence en elle-même. On ne peut exercer la psychologie qu'avec le titre de Psychologue du Travail (RNCP de niveau I).
Cependant, les connaissances et les compétences acquises en licence SHS mention travail, orientation, formation, parcours psychologie du travail et clinique du travail permettent aux élèves du Cnam ne poursuivant pas jusqu'au titre RNCP de niveau I d'envisager une insertion professionnelle par voie de concours à des métiers :
- du secteur de la santé (orthophoniste, psychomotricien, infirmier, ergothérapeute...) ;
- du secteur socio-éducatif (animateur socio-culturel, assistant de service social, éducateurs de jeunes enfants, assistance et aide à l'enfance...) ;
- du secteur de la formation et de l'éducation (conseiller principal d'éducation, formateurs d'adultes, conseiller en formation continue...) ;
- de la justice (conseiller d'insertion et probation, éducateur de la protection judiciaire et de la jeunesse...).
Plus globalement, les connaissances et les compétences ? disciplinaires comme transversaux ?, peuvent être réinvesties dans les domaines de la communication, du conseil, de la gestion des ressources humaines, de l'humanitaire.

Deux grands cas de figure, sur les conditions de prise en compte de l’expérience, sont déterminés. Ils sont fonction du parcours choisi (parcours L1 à L3, parcours L3 uniquement).
Premier cas : la licence est délivrée aux candidats ayant suivi le parcours L1, L2 et L3 justifiant de trois ans d’expérience professionnelle, dont un an dans la spécialité (i.e. le champ professionnel en relation au parcours choisi de la licence) à un niveau correspondant au diplôme.
Si l’expérience professionnelle du candidat est hors spécialité, un stage de six mois, dans la spécialité, sera en outre exigé.
Deuxième cas : les candidats, admis directement en L3 et ayant suivi le parcours L3, doivent justifier d’une expérience professionnelle d’un an dans la spécialité. Si l’expérience professionnelle du candidat est hors spécialité, un stage de six mois, dans la spécialité, est en outre exigé.Les conditions d’expérience déterminées dans les deux cas ci-dessus constituent des conditions générales. En fonction de la durée et du niveau de l’expérience professionnelle de l’auditeur, le jury de délivrance de la licence peut être amené à moduler les caractéristiques du stage (nature et durée), sans toutefois que la durée du stage puisse être inférieure à trois mois. C’est pour cela qu’'un examen anticipé de l’expérience professionnelle peut être demandé par l’auditeur.
Rédaction d'un rapport d'expérience professionnelle ou d'un rapport de stage en lien avec les compétences développées dans la licence.

Validation

Dans le cadre de la mise en oeœuvre du principe de compensation dans les licences générales du Cnam, vous pouvez consulter la note règlement 2014-01/DNF auprès de la scolarité de votre centre.

Validation par VAE possible sur l'ensemble du titre

Télécharger la documentation de cette formation au format PDF: 

  Vous souhaitez plus d'information sur ce diplôme ?

Région Ile-de-France

A propos

L’objectif principal du Cnam Ile-de-France est de permettre aux franciliens de se former tout au long de la vie. Il accompagne ainsi chaque année, plus de 8 800 adultes dans la construction de leur projet professionnel, en partenariat avec la région Ile-de-France.

En savoir plus

 

FacebookTwitterLinkedIn

NOS CENTRES DE FORMATION EN ILE-DE-FRANCE